CONCERTATION

La concertation est une manière de pratiquer le dialogue territorial.
Le dialogue territorial peut se définir comme des échanges entre les habitants, les collectivités et les différents partenaires sur un territoire (associations, entreprises, ...).
On distingue traditionnellement 5 niveaux de dialogue territorial : information, consultation, concertation, co-décision et co-gestion.

Nos événements

TOUTES LES DATES

LE CONTEXTE

Le dialogue territorial s'est développé en Europe depuis les années 1990. Pourtant, la concertation reste bien souvent un simple "exercice de style". La plupart du temps, on assiste encore relativement à des pseudos-concertations sans effet sur le cours des choses, sans contribution réelle du public. Cet état de fait ne contribue pas franchement à enthousiasmer les participants vis-à-vis de ces formes nouvelles de dialogue. Le sentiment que "tout est déjà décidé" n'aide en rien à la mobilisation. C'est la raison pour laquelle tout processus de dialogue territorial doit être réfléchi en amont d'un projet. S'il arrive trop tardivement, il est bien moins intéressant.

Avant de se lancer dans un processus de dialogue territorial, et pour ne duper personne, il faut avoir correctement stabilisé le niveau de dialogue que l'on souhaite engager :
- Information : c'est le niveau le plus basique, l'information est descendante. La population est informée des projets en cours, mais on ne lui demande pas son avis.
- Consultation : La population est informée d'un projet en cours, on lui demande son avis (on prend la température, c'est juste un coup de sonde) mais cet avis n'influence en rien la décision finale qui sera prise par les élus. Ils peuvent au choix en tenir compte ou pas.
- Concertation : La population est informée d'un projet en cours, mais cette fois-ci, on ne lui demande plus son avis, on lui demande contribuer, faire des propositions concrètes pour alimenter ce projet. Les élus restent décisionnaires et les proposions faites en concertation sont ensuite soumise au vote (en conseil communal ou communautaire, par exemple).
- Co-décision : on se place ici sur le même niveau de dialogue territorial que la concertation, mais dans ce cas précis, les contributeurs peuvent également prendre part à la décision (ils ont un vote, ou un représentant, …).
- Co-gestion : c'est le stade le plus avancé des processus de dialogue territorial. Ici les participants sont contributeurs, co-décisionnaires, mais également co-gestionnaires de tout ou partie du projet sur lequel on a entamé un dialogue. À titre d'exemple, les espaces verts des nouveaux éco-quartiers ont parfois ainsi gérés.





UN MOT À CONNAÎTRE : UTILITÉ

À quoi sert le dialogue territorial ? Est-ce simplement un exercice de style auquel il est de bon ton de se plier à l'heure actuelle ?
Pour qu'un processus de dialogue territorial soit réussi, il est nécessaire que chacun soit bien convaincu de son utilité réelle. S'il ne fallait retenir que quelques arguments permettant de convaincre de son utilité, ce seraient très certainement ceux-ci :
- Le dialogue territorial sert à prendre de meilleures décisions
- Il permet de mobiliser les savoirs locaux, vernaculaires. Les habitants ont des connaissances spécifiques qu'il est utile de mobiliser.
- Il instaure des habitudes de dialogue permettant de prévenir et anticiper les conflits, les difficultés, les oppositions.
- Il constitue également un très bon moyen de former des "relais" sur les territoires, des personnes capables de parler du projet, démultipliant ainsi la force de frappe de la communication classique.
- Il responsabilise les citoyens, donne l'envie d'agir et de s'investir pour son territoire.
- Il permet de créer des espaces de dialogue, qui s'ouvrent le temps d'un projet, mais ne se referment pas toujours à la fin du projet.





QUE FAIT LE CPIE ?

Depuis plus de 10 ans, le CPIE des Pays de l'Aisne accompagne des collectivités désireuses de mettre en place des processus de dialogue territorial.
Nous animons des réunions publiques afin que le territoire puisse bénéficier d'un modérateur neutre, qui ne sera pas partie prenante sur le projet, mais aussi des ateliers de concertation pouvant prendre plusieurs formes (travail en petits groupes, sorties de terrain, projection-débat, ...). Nous accompagnons les collectivités en phase de diagnostic et proposons une méthodologie de "diagnostic partagé" intégrant toutes les parties prenantes du projet. Enfin, nous réalisons des modules de formation sur-mesure pour répondre aux besoins des agents, des animateurs ou des élus.





Nos références


ACCOMPAGNEMENTS :
- Écoquartier de Crouy
- Écoquartier de Billy-sur-Aisne
- Écoquartier de Septmonts
- Plan Paysage du Soissonnais

FORMATIONS :
- Mobiliser autour d'un projet
- Accompagnement du changement
- Communiquer autour des changements
- Animer une réunion

+ de 500 personnes

ont déjà participé à nos actions sur le dialogue territorial !




person_img

CPIE des Pays de l'Aisne

Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement 33 rue des Victimes de Comportet 02000 MERLIEUX-ET-FOUQUEROLLES
tel : 03 23 80 03 03

CONTACT